Nazca et ses alentours

Survoler les lignes de Nazca et aller à Macchu Picchu sont les deux « must » pour la majorité des milliers de visiteurs qui arrivent au Pérou.

Visiter la citadelle Inca ne représente pas un grand défi, mais survoler les lignes est un autre sujet, surtout si vous êtes sensibles aux nausées et supportez mal les chaleurs intenses. Dans ce cas, je vous recommande un remède contre la nausée, de l’eau glacée, des vêtements frais et supportant une transpiration torrentielle et une paire de sacs en plastique pour parer à la catastrophe en cas de besoin.

Si vous êtes à Ica et que vous n’avez que peu de temps pour voyager, je vous recommande de prendre le bus de 19h une fois terminé le tour de 16h dans les dunes de Huacachina qui finit aux alentours de 18h. Vous arriverez après 21h à Nazca mais vous pourrez acheter vos billets d’avion à ce moment-là, bien que si l’on désire s’assurer de pouvoir voler le jour suivant, il vaut mieux acheter son billet à l’avance dans l’une des agences de voyage du pays ou à travers le web des entreprises qui effectuent le vol.

C’est le meilleur moyen de monter dans l’avion quand on le souhaite et non quand la capacité le permet. Notez qu’entre juin et septembre le flux de visiteurs augmente considérablement. Il est possible de changer le jour du survol, 24h avant la date imprimée sur le billet acheté. En basse saison il est possible de changer son billet avec un seul jour d’anticipation, informez-vous bien sur ce point en effectuant votre achat.

Pour notre part, nous nous sommes hébergés dans l’Hacienda Nazca Oasis qui est de très bonne relation qualité-prix. C’est un hôtel de construction récente inspiré des anciennes grandes bâtisses espagnoles de l’époque coloniale. Ses installations sont dotées d’air conditionné, de télévision câblée, du réseau wifi et d’une piscine. Le petit déjeuner américain est inclus. La chambre simple coûte 60 U$ (Dollars Américains).

Un bref historique.

La société Nazca il a étendu son hégémonie jusque Chincha, Ayacucho et Arequipa entre 1 siècle avant J.-C. et XIIe après J.-C. Une immense extension, approximativement de 250 km en direction du nord et de 550 km en direction du sud. Aux alentours de l’actuelle ville de Nazca s’est produit l’établissement de ce qui est considérée comme l’une des plus importantes sociétés pré incas dont les vestiges sont conservés encore actuellement. C’était une société d’agriculteurs et d’artisans construite, au bord du Rio Grande et de ses affluents, grâce à l’important débit créé par le dégel de la Cordillère Andine pendant les trois mois d’été et la construction d’un réseau d’aqueducs souterrains connus sous le nom de « Puquios », afin de profiter de l’eau des rivières qui émanent des couches les plus profondes du sous-sol.

Les Nazcas ont creusé des trous de plus de deux mètres de profondeur, forés comme des galeries coniques le long du parcours des aqueducs souterrains afin de maintenir la pression adéquate et d’assurer un flux constant. Un chef-d’œuvre d’ingénierie hydraulique qui leur a permis de vivre sous les inclémences du Soleil et du vent dans un des déserts les plus stériles et les plus chauds du monde. Les aqueducs de Cantalloc sont aménagés pour permettre les visites avec des parkings et des gardiens pour veiller sur ces merveilles de la technique ancestrale d’approvisionnement d’eau.

Les Nazcas ont été reconnus comme étant de grands potiers. Ils effectuaient des récipients polychromés en terre cuite et des instruments de musique comme des tambours. Une technique qui a été récupérée vers le milieu du siècle dernier par Andrés Calle Flores, dans son atelier musée situé près de l’aéroport de Nazca, après des années de recherche sur des pièces effectuées par ses ancêtres. L’héritage de cette tradition artisanale vous y est expliqué avec passion par son fils.

Ouvert au public. Chauchilla est l’unique des cinquante nécropoles des Nazcas qui soit conservée et surveillée par les établissements publics de conservation du patrimoine historique national. Un cimetière où l’on peut observer dans plus de dix « tombes ouvertes » la manière avec laquelle ils enterraient leurs morts, grâce à une excellente restauration archéologique du cimetière.

Le centre administratif et cérémonial de Cahuachi reçu les militaires et religieux de l’époque à laquelle on attribue la création des Lignes de Nazca et les autres géoglyphes de la zone. Les constructions d’adobe peuvent actuellement être visitées à 30 km du village. Cette citadelle est considérée comme l’une des plus étendues du monde Andin avec ses 24 km carrés. Ouverte au public.

Les Nazcas ont été envahis par la société Wari, de la zone de la montagne entre Ayacucho et le haut-plateau. Les études révèlent que son expansion impérialiste s’est produite étant donné la pénurie alimentaire après les crises agricoles de la zone. Un peuple plus fort et formé aux techniques militaires de conquête de territoires de l’époque qui a succombé des années plus tard à l’invasion Inca.